Je suis maman de trois enfants: 2 bambins (2 ans et 3 ans) et un bébé de 3 mois. Ma vie ressemble donc souvent à un festival de « Touche pas à ça »,  »Attention de pas te faire bobo là »…. Bref, vous voyez le genre. Mes deux plus vieux vont à la garderie deux jours par semaine et au travers de tout ça, je tente de jongler le mieux possible entre mon rôle de mère et ma vie d’entrepreneure! 

J’ai pensé que vous en parler pourrait vous intéresser parce qu’au fil du temps, j’ai développer quelques trucs pour pouvoir travailler ni vu, ni connu.

1.Je me fixe des objectifs réaliste.

C’est clair que je ne peux pas produire autant que quelqu’un qui n’a pas d’enfants ou qui envoie ses enfants à la garderie à temps plein. Il faut donc que je fasse des choix. C’est également votre cas.

2. Je me fixe une action à faire par jour pour mon entreprise qui n’a pas de lien avec ce que je dois faire (tenue de livre ou autre). Pas plus… je dois bien travailler tsé ^^ !

Quand je parles d’action, ça peut être de faire mon calendrier éditorial, d’écrire un article de blog, de peaufiner un produit ou un service, de faire MA comptabilité, etc. Toutes ces actions ne sont pas payantes en soi, mais si elles sont bien faites, elles le deviennent.

3. J’occupe mes enfants.

Facile à dire, je sais. Au début, j’avais droit à plusieurs crises par jour de  »Maman, je veux jouer avec toi ». Maintenant, mes enfants ont grandit un peu et ont développé des intérêts (à mon plus grand bonheur). Ils peuvent donc jouer ensemble et si ça ne fonctionne pas, je leur offre de lire un livre, faire des dessins, etc. De toute façon, à leur âge, ils sont tellement imaginatif, que je les laisse souvent décider par eux-même. J’y vais aussi par récompense. La méthode Pomodoro est d’ailleurs géniale pour ça. Je peux travailler 20 minutes intensivement sur quelque chose et faire une activité avec eux par la suite. Si vous voulez des idées de récompenses pas trop cher et créative, vous pouvez aller voir le site de Minimo Motivation Ludique. Elle y offre 100 idées de récompenses à moins de 5$.

4. Je profite de tous les petits temps libres

Quand je parle de temps libres, je parle des siestes bien évidemment, mais aussi des moments le soir après qu’ils se soient endormis ou avant qu’il se lèvent le matin. J’ai déjà essayé de faire les deux, mais ma santé en a pâti, donc je ne conseille vraiment pas de suivre mon exemple. Sinon, j’ai la chance d’avoir un conjoint qui est aussi un papa dévoué, donc quand il joue avec les enfants, j’en profite quelques fois pour m’esquiver. Je profite même des réveils nocturnes de mes enfants. Pas tout le temps, mais souvent j’ai des idées pour mon entreprise qui me viennent la nuit, donc je note le tout sur mon cellulaire pour m’en rappeler le matin venu.

5. Je me suis créé ma propre mini-routine

Ouin… Routine, mot légèrement plate.. mais c’est ce qui me permet d’être certaine de ne rien oublier. Chaque chose est tellement importante dans une entreprise.

6. Je planifie TOUT!

Avec des enfants, c’est vraiment dur de ne pas planifier. Déjà juste les repas, c’est quelque chose. On sort de table qu’il faut déjà pensé à la collation et au prochain repas. On dirait presque on passe notre vie autour de la table… Mon truc pour les repas, c’est de préparer des grosses portions pour en congeler et avoir un dépanneur en cas que… C’est aussi de prévoir un menu pour la semaine et de se réserver une journée pour préparer le plus gros des repas. C’est fou comme juste en faisant ça, je sauve du temps. Je planifie mon temps avec les enfants, avec mon conjoint, pour mon entreprise et pour moi. Ça m’évite aussi de stresser inutilement.

7. Je minute mes activités

Façon de parler.. En fait, ce que je veux dire par là, c’est que trop souvent, on se fait une to do list de la mort, on se dit qu’on va réussir à tout faire dans la semaine, mais ce n’est pas le cas. Indiquer un temps à côté de mes activités me permet d’être réaliste dans ce que je vais pouvoir faire ou non.

8. Je distingue ce que je dois faire dans l’urgence et ce qui est important pour moi

On ne se le cachera pas. Dans la société d’aujourd’hui, on court partout. Nous sommes dans l’urgence de répondre à tel client, de faire tel tâche, d’être avec telle personne. Souvent, nous agissons pour éteindre les feux et nous finissons par oublier nos propres objectifs et notre vision. Je vous ramène un peu à mon premier point qui était de m’obliger à faire une action par jour qui serait aligné avec mes objectifs. Ce conseil, il est valable pour toutes les sphères de notre vie. Nous ne sommes pas juste des entrepreneures après tout.

9. Je respecte mes limites

Je ne dirai pas que je les ai toujours respecté, disons que ça été un apprentissage.C’est tellement facile ne pas écouter son corps et continuer. On a le cerveau en ébullition et on se dit qu’on doit concrétiser nos idées coûte que coûte. On se laisse entraîner par notre enthousiasme et on oublie de s’écouter. Puis des périodes comme le temps des fêtes arrive et nous nous ramassons souvent la langue à terre à ne pas pouvoir profiter du temps avec notre famille.

10. Je lâche prise

Encore une fois, ça été un apprentissage de me dire que je devais lâcher prise sur certaines choses de mon entreprise, mais a fini par entrer. L’entrepreneuriat c’est un peu (beaucoup) comme faire pousser une plante. On plante une graine, on l’arrose, lui donne du soleil puis un jour ça commence à pousser. Ça ne se fait pas du jour au lendemain malheureusement.

Si tu souhaites avoir plus de trucs, tu peux t’abonner à mon défi 10 jours pour s’organiser et atteindre nos objectifs. C’est gratuit.