Bébé s’endormait relativement bien. Tu le déposais dans son lit et tu pouvais quitter la chambre… mais voilà que depuis quelques jours… C’est la crise 😱 ! 

Il lutte contre le sommeil. Tu le déposes et tout de suite c’est les larmes. Tu ne reconnais plus ton bébé. Que se passe-t-il? 

Ton merveilleux bébé vit probablement une période de régression qui s’explique parce qu’il est dans une phase de changement. Tu peux ressentir les turbulences de cette régression jusqu’à 5 semaines, mais ne t’inquiète pas… il y a quelques trucs. 

Mais pour commencer..souviens-toi que régression est synonyme de changement.

Celui-ci peut être physique (vaccin, maladie, etc), développemental (à des âges relativement précis et liés à des phases de développement de l’enfant comme les apprentissages, la croissance ou autre) externe (déménagement, changement de garderie, etc.). (Désolée, oui, il y a plusieurs régressions possibles 😬)

Vers 3-4 mois, un mélange de poussée de croissance mélangée à « regarde maman, je suis capable de me tourner seul maintenant ». Pour la poussée de croissance, se rappeler des chiffres : 3-6-9, donc 3 semaines, 3 mois et ainsi de suite. 

 

 6 mois, bébé commence à s’asseoir seul, manipuler les objets. Si tu fais la DME (diversification menée par l’enfant ou alimentation autonome) , tu pourras observer le phénomène de manipulation puissance 1 million 😅. S’il ne peut pas te toucher, oublie ça, c’est la crise. Il en a besoin pour se réconforter. 

9 mois, il peut commencer à se mouvoir seul à quatre pattes, mais en plus, il vit l’angoisse de séparation. 

L’angoisse de séparation s’explique facilement par le concept de permanence de l’objet. Quand quelque chose disparaît du champ de vision du bébé ça n’existe tout simplement plus. Donc imagine si toi la maman tu disparais. Panique à bord! 😱 La permanence de l’objet s’installe en principe vers l’âge de 18 mois. 

 

12 mois, bébé est de plus en plus indépendant. Il arrive maintenant à marcher seul et voilà. Une autre régression. Maintenant il peut se lever de son lit et montrer qu’il existe. 

 

 18 mois- 24 mois C’est un approximatif. À cet âge, on pense à la transition dans un lit de grand mais aussi au fameux terrible two. À la phase d’affirmation de soi. 

 

À travers tout ça, tu peux avoir 1001 raisons pour expliquer une régression: un vaccin, un changement de garderie, l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille, etc. Bref tout ce qui est synonyme de changement crée des turbulences au niveau du sommeil chez ton bébé et même ton enfant. Tu peux aller voir pourquoi la stabilité aussi importante dans cet article. 

Quoi faire si on prévoit un changement? 

Si le changement est externe, tente de préparer ton enfant le plus possible à l’avance. Fais le changement de façon le plus graduel possible. Par exemple, s’il commence la garderie, fais le chemin aller-retour avec lui, débarque de l’auto pour aller explorer les alentours avec lui, etc. 

Pour ce qui est des autres types de changement, suis son rythme. Accompagne-le et suspend toute forme d’entraînement d’endormissement au dodo tant que tu observes certaines turbulences chez ton enfant. 

Pour les enfants plus âgés, tu peux tenter une approche plus créative. Par exemple, tu peux fabriquer avec une poudre magique pour faire de beaux rêves en cas de terreurs nocturne, lui  suggérer un toutou, etc. 

Sur ce, courage. La régression ne fait que passer. ♥️

Tu as besoin d’un coup de pouce pour aider ton enfant à dormir seul découvre mon service d’aide au sommeil.