Nouvelle année, nouvelles résolutions? En cette nouvelle année, j’ai pris la décision de garder les enfants avec moi. Ils sont en bas âge et n’importe qui s’entendrait pour dire que je dois passer le plus clair de mon temps à m’occuper de mes petits chérubins, mais ce n’est pas la réalité.  Les enfants jouent, sont autonomes. Oui, je m’en occupe, je joue avec eux, mais bien souvent, ils ont leur univers à eux. Ils font beaucoup de jeux de rôles et font même semblant de travailler.

Je ne dis pas que tous les enfants sont pareils, mais il faut quand même leur donner une chance. Quand j’ai commencé à être travailleur autonome, je pensais comme beaucoup de parents que je devais travailler durant les siestes, le soir tard, le matin tôt… pour finalement en venir à être épuisée. C’est le mot juste, épuisée. En plus, plus ça allait, plus j’avais du travail à faire parce que mon entreprise grossissait. Travailler pendant le dodo commençait à devenir un tantinet irréaliste. De mon point de vue, c’est de leur rendre service que de leur apprendre à jouer seul. Ils développent leur imagination, apprennent à être patient, deviennent tranquillement autonomes…

Donc oui, je travaille pendant que mes enfants sont là, réveillés et qu’ils jouent. Je fais des tâches qui ne demandent pas de concentration.  Le reste, je tente de le faire en soirée ou quand mon conjoint est là.

Avoir ses enfants avec soi, c’est leur apprendre à être autonome, mais également leur montrer qu’on peut être heureux sans nécessairement travailler dans un bureau de 9h à 17h du lundi au vendredi. Avoir ses enfants avec soi, c’est profiter de chaque instant, même si cela implique que quelque fois, je doive travailler. C’est un privilège et je me compte chanceuse de pouvoir le faire.

Garder les enfants avec moi m’a donné l’occasion de les initier au monde de l’entrepreneuriat et à mes yeux ça vaut de l’or.