Planifier, mais pas trop!

Je cours, tu cours, elle court!

On dit que la planification est la clé de tout! Qu’en planifiant, on pourra être un peu plus optimal dans notre travail et que le stress sera moindre! Oui, mais il y a les enfants à gérer, le ménage, le travail, le chum… pis nous-mêmes s’il nous reste du temps! On doit prévoir les rendez-vous chez le dentiste, les activités parascolaires, et je ne parle même pas des imprévus!

Prévoir les imprévus

J’ai appris tout récemment à justement me laisser un bloc d’heures destinées à ces fameux imprévus. Je me prévoyais une semaine de fous, avec un horaire programmé au quart de tour. Ça m’a pris 26 ans pour comprendre que j’étais dans le champs, mais pas juste un peu. J’arrivais à la fin de la semaine insatisfaite parce que je n’avais pas pu accomplir tout ce que je désirais accomplir. Je me faisais une liste de choses à faire longue comme ma maison et je me décourageais à me dire que je n’y étais pas arrivée… Quand j’y pense, j’en faisais déjà énormément.

Des périodes de travail optimal

Autre truc que j’ai appris, c’est que justement… Nous-mêmes, nous avons des périodes de travail optimal. Je n’ai pas encore découvert quelles étaient les miennes, mais ça ne saurait tarder, en tout cas j’espère. Il paraît que quand on est dans une période de travail optimal, on est super productif. On peut facilement faire 4-5 tâches une à la suite de l’autre. J’ai hâte de découvrir la mienne disons!

T’sais, je veux dire travailler quand c’est nos périodes de travail optimale, ça veut dire qu’au lieu de perdre 15 minutes à savoir comment on va s’organiser, on va direct au but. On est « mindset » pour être productif. On sent qu’on peut conquérir le monde pis qu’on peut faire plusieurs tâches et que rien ne nous arrêtera! C’est dans ce temps-là que c’est le temps d’en profiter.

Conflit d’horaire…

Le défi? Si ta période de productivité, c’est quand tes enfants sont levés…Pleure un bon coup ça va passer. Mais plus sérieusement, peut-être que tu pourrais soit penser à des activités qu’ils pourraient faire pendant que tu travailles. Sinon, dépendamment ton lieu de résidence, tu peux avoir accès à des ressources de gardiennage à moindre coût. À Québec, par exemple, il y a Les Relevailles pour les familles ayant des enfants âgés entre 0 et 9 mois. Par la suite, tu peux avoir accès au Petit Répit et utiliser les quinze premières heures gratuitement. Sinon, le CLSC de ta région peut sans aucun doute t’aiguiller un peu plus que moi.

J’espère que ces quelques lignes t’auront aidé à ne pas répéter mes erreurs, mais surtout à pouvoir optimiser tes périodes de travail.

Dernière chose : n’oublie pas que tu es humaine et qu’on ne te demande pas la perfection 😉